Les principes du travail collectif

Comment s’organiser de telle sorte que plusieurs centaines de personnes puisse travailler à la réalisation de la BD ?

Principe 1

Le travail des deux auteurs est découpé en étapes courtes.

Chaque étape donne lieu à un livrable : croquis, crayonné, planche encrée…

Chaque livrable est débattu par la communauté, qui propose des modifications.

Principe 2

Les auteurs font de leur mieux pour interpréter les désirs de la communauté. C’est à eux qu’il revient de décider de l’intégration ou non des propositions d’un participant ou d’un groupe de participants.

Les auteurs sont donc les décideurs en dernier ressort. Néanmoins, ils ne peuvent abuser de ce pouvoir, sous peine de frustrer la communauté et de la voir se disperser. Ils sont donc fortement incités à intégrer les propositions ou, à défaut, à expliquer, proposer des alternatives et chercher des compromis.

Principe 3

A tout moment, chaque participant (ou auteur) peut organiser un vote, afin de recueillir des avis, trancher une alternative ou arbitrer un désaccord.

En cas de désaccord, dans la mesure du possible, la recherche du consensus sera préférée au vote, ceci pour éviter qu’une minorité désavouée ne quitte le projet.